lecture plaques immatriculation

logiciel reconnaissance plaques immatriculation

Quels usages ?

Les caméras de lectures de plaques d’immatriculations sont principalement utilisées :

  • Dans les parkings, pour ouvrir les barrières.
  • Dans les villes pour détecter les véhicules volés, ou verbaliser les véhicules en infractions.
  • Sur les autoroutes, pour encaisser automatiquement les péages.

 

Comment faire de la lecture de plaques ?

Il existe trois méthodes pour faire de la lecture de plaques d’immatriculations automatique (LAPI) :

1- Avec des caméras classiques de type bullet (2 Mpx) qui embarquent un algorithme de reconnaissance automatique des plaques d'immatriculation (Exemple : Hik Vision).

2- Avec un logiciel sur un ordinateur, qui analyse les images en provenance d’une caméra classique (Exemples : ARH, Number OK).

3- Avec des caméras dédiées à la lecture de plaques d’immatriculation, équipées de projecteurs infrarouges spécifiques (Exemple : Tattile).

caméra hikvision lpr

 

voiture barrière caméra lapi

Quelles informations ?

Les caméras à reconnaissance de plaques d’immatriculation (LPR) fournissent plusieurs informations : le numéro de la plaque, le pays, l’estimation de la vitesse, la photo de la plaque. Elles peuvent aussi indiquer la marque, le modèle et la couleur du véhicule.

Les caméras LPR peuvent aussi détecter certains incidents : voiture en contresens, interdiction de poids lourds dans une zone, véhicule à l'arrêt, ralentissement, détection de piétons, densité de trafic, comptage de véhicules…

 

Règles de montage

Pour bien reconnaitre les plaques d’immatriculation, nous appliquons strictement les consignes de montage des fabricants.

Il est recommandé d’installer une caméra par voie de circulation. Pour une entrée de parking avec deux barrières, il faut installer deux caméras.

Il faut veiller à ce qu’aucun obstacle n’obstrue la visualisation de la caméra.

Le soleil de face peut altérer la lecture, il est recommandé d’activer le mode auto-iris.

installation caméra lecture plaques immatriculation

 

caméra lecture plaques d'immatriculation

Il faut bien définir la zone de lecture des plaques, vous pourrez ensuite déterminer la focale de la caméra, sa hauteur de pose, et la distance entre la caméra et la zone de lecture.

Il faut éviter les vibrations sur la caméra, lorsqu’un poids lourd passe à proximité par exemple.

Il faut bien paramétrer la caméra pour améliorer la lecture des plaques : enlever le WDR, modifier le gain, la vitesse du shutter, la réduction du bruit.

Il faut aussi tracer la zone d’intérêt dans la caméra, pour éviter les fausses détections.

 

Règlementation

Dans les emplacements privés, il est possible d’utiliser les plaques d’immatriculations des véhicules pour ouvrir les barrières d'un parking. Dans ce cas, l’historique des plaques ne doit pas être conservé plus de 3 mois.

Les forces de l’ordre peuvent lire les plaques d’immatriculation depuis leurs véhicules afin de faciliter la constatation des infractions de vol et de recel de véhicules volés et les infractions criminelles.

voiture barrière caméra lecture plaques immatriculation

 

lecture plaques immatriculation périphérique paris

Les communes peuvent aussi faire de la lecture de plaques d’immatriculations, et conserver les plaques le temps de vérifier que le paiement du stationnement est valide.

Elles n’ont en revanche pas le droit d’enregistrer les plaques de tous les véhicules et les stocker dans une base de données.


 
support vidéosurveillance


Questions ou conseils ?

Tel. : 01 84 25 69 50

tous les jours de 9h à 19h

petit logo videosafe

55 rue Louis Rouquier
92300 Levallois-Perret
France