installation caméra

 

Avant toute installation technique dans son domicile principal ou secondaire, on se pose toujours la question de savoir si l’on est capable d’effectuer les opérations d’installation ou de maintenance nécessaires. Avant l’installation d’un système de vidéosurveillance, les débats tournent souvent autour de l’entretien et de la capacité ou non d’installer ce système correctement. Certains renoncent à installer un système de vidéosurveillance par peur de mal l’installer ou de ne pas être capable de l’entretenir suffisamment. Cependant, tout le monde est capable d’installer un système de vidéosurveillance, et surtout, de l’entretenir. En effet, les progrès techniques ainsi que les avancées en termes de service après-vente facilitent énormément l’installation et l’utilisation d’un tel système.

 

Faites installer votre système par un professionnel

Si vous achetez votre système de vidéosurveillance via une plateforme en ligne ou un magasin non spécialisé, il y a de grandes chances que vous deviez installer votre système de vidéosurveillance seul. Un achat à travers un spécialiste de la vidéosurveillance vous garantit souvent une installation gratuite, inclue dans le prix d’achat du système de vidéosurveillance. SI vous pensez être novice en bricolage, achetez-donc votre système dans un magasin spécialisé.

 

 

 

Privilégiez les systèmes amovibles

Certains systèmes de vidéosurveillance ne requièrent aucune opération d’installation qui soit compliquée. Les caméras peuvent être installées sans vis ni trou, simplement posées, puis reliées par wifi comme un ordinateur. Veillez-cependant à vous assurer que ce type de système de vidéosurveillance convienne aux besoins de votre domicile.

 

Testez-le !

Que votre système de vidéosurveillance ait été installé par un professionnel, un ami ou par vous-même, s’assurer de son bon fonctionnement est le meilleur moyen d’être sûr de son utilité. Faites-donc des tests en passant devant toutes vos caméras pour simuler un cambriolage. Ensuite, visionnez les images et vérifiez si chaque capture est exploitable et s’enregistre correctement sur votre boîtier enregistreur.

Votre système de vidéosurveillance protège votre maison toute l’année. Cependant, si vous êtes absent pendant une partie de celle-ci, pour des raisons professionnelles ou personnelles, il peut être frustrant de ne vous rendre compte de la qualité de votre investissement que lorsque vous être présent dans votre domicile. La vidéosurveillance est en effet un processus actif, qui requiert de la part des propriétaires une attention relative. Laisser son système de vidéosurveillance sans inspection pendant une longue période est le meilleur moyen de de le retrouver abimé. Lors de votre absence, il existe des moyens pour utiliser votre système de vidéosurveillance comme si vous étiez chez vous.

 

Les alertes sur les smartphones

Que vous soyez à des milliers de kilomètres de votre domicile ou que vous soyez allé acheter une baguette de pain au coin de la rue, certaines applications existent afin d’être alerté de la détection d’un individu par un détecteur de mouvement de vos caméras. Vous pouvez alors réagir comme si vous étiez présents, en appelant la police ou un voisin pour une vérification. Ces détecteurs de mouvements ne détectent que la présence d’un mouvement, mais certains systèmes de vidéosurveillance plus perfectionnés dressent une carte virtuelle de votre domicile et des caméras qui y sont installées, pour vous indiquer directement quelle pièce a détecté un mouvement. Vous pouvez ainsi éliminer les détections parfois abusives, liées au vent, à l’ombre ou aux animaux.

 Photo d'un détecteur de mouvements

 

Le visionnage d’images en direct

Les détecteurs de mouvement n’étant pas fiable à 100%, il est également possible que celui-ci détecte un ami ou un membre de la famille possédant les clefs. Pour vous assurer de la personne présente dans votre domicile, vous pouvez installer un système de vidéosurveillance qui vous envoie, en direct, les images qu’il filme. Un détecteur de mouvement enclenche le processus. Vous pouvez alors regarder sur votre smartphone, qui est présent chez, vous en temps réel.

Les maisons principales comme secondaires sont de formes et de tailles très différentes. Avec jardin ou non, elles disposent de plusieurs étages, un nombre d’entrée parfois très élevé, ainsi que des fenêtres plus ou moins accessibles. Toutes ces caractéristiques structurelles viennent s‘ajouter aux caractéristiques d’occupation, qui rythment le risque que votre maison soit visitée. Il est important, avant toute installation d’un système de vidéosurveillance, que vous dressiez un diagnostic complet de la vulnérabilité de votre domicile. Vous pourrez alors déterminer quel système est le plus adapté à vos besoins et à la structure de votre maison. Voici quelques conseils à suivre pour évaluer la vulnérabilité de votre domicile face aux cambriolages.

 

Combien de points d’entrée ?

Le premier aspect à évaluer est le nombre de points d’entrée que votre domicile possède. Plus votre domicile possède de portes ou de porte-fenêtre, plus il est vulnérable.

 

Quel type de point d’entrée ?

Les points d’entrée dans votre maison sont très différents. Une baie vitrée protégée par une alarme est en effet moins franchissable qu’une porte d’entrée classique non-protégée. Prenez-donc également en compte le type de points d’entrée, et pas seulement leur nombre.

 

 

 

Quelles fenêtres ?

Les fenêtres sont des points d’entrées potentiels mais s’avèrent également être des obstacles dissuasifs. Une fenêtre relativement haute et à double vitrage devient un piège si elle est renforcée par une alarme ou simplement une pancarte laissant penser qu’elle est surveillée.

 

Quelle visibilité depuis la rue ?

Votre domicile est plus ou moins visible depuis la rue. Si celui-ci est caché par des buissons ou un mur d’enceinte, les cambrioleurs ne seront pas dérangés par le passage et disposeront de tout le temps nécessaire pour forcer votre domicile.

 

Quel accès en voiture ?

La plupart des cambriolages sont effectués à l’aide d’un véhicule de transport. Un accès difficile à votre domicile rend donc cette opération d’autant plus compliquée. Pensez-donc à évaluer la facilité avec laquelle il est possible d’approcher votre domicile à l’aide d’un véhicule.

Le vandalisme touche la majorité des biens et des infrastructures, mais plus particulièrement les infrastructures symbolisant le pouvoir ou la surveillance. À ce titre, les caméras de vidéosurveillance sont très souvent ciblées par des actes de vandalisme. Fragiles et exposées, la perte d’une de vos caméras à cause d’un acte de malveillance met en péril la totalité de votre système de protection. Vous devez en effet vous assurer que chaque caméra remplisse son rôle, pour qu’aucune faille de permette un cambriolage, éventuellement lié à l’acte de malveillance ayant servi de préparation. Pour lutter contre cette exposition, suivez ces quelques conseils qui vous permettront de protéger votre système de vidéosurveillance, et donc votre bien immobilier.

 

Surveiller votre surveillance

Il peut être considéré comme absurde de surveiller un système de vidéosurveillance. Cependant, c’est de cette manière qu’il est possible de retrouver les auteurs d’actes de vandalisme. Vous pouvez installer votre système de vidéosurveillance de façon à ce que les caméras soient installées de manière complémentaires. Chaque caméra en filme une autre, tout en filmant la pièce voulue. Vous obtiendrez des images de vos caméras, comme si elles faisaient partie des biens que vous désirez surveiller.

 

 

 

Installez des alarmes

SI vous ne disposez que de caméras, un acte de vandalisme aura vite-fait de créer une faille intolérable dans votre système de vidéosurveillance. Dotez-donc votre système de vidéosurveillance d’annexes telles que des alarmes, qui permettent de renforcer l’effet de vos caméras. Les alarmes sont en effet discrètement installées et presque impossibles à vandaliser. Si on s’en prend à vos caméras, elles auront un effet dissuasif direct et fort.

 

Camouflez vos caméras

Pour minimiser le risque que vos caméras soient vandalisées, vous devez les rendre inatteignables depuis la voie publique. Si vous ne pouvez pas faire ainsi car vous devez surveiller votre portail d’entrée par exemple, depuis l’extérieur, cachez vos caméras dans des buissons ou des arbres, ou équipez-les de boîtier de camouflage.

petit logo videosafe

55 rue Louis Rouquier
92300 Levallois-Perret
France
 

Site internet

Plan du site