installation caméra

 

La surveillance de votre domicile ou de votre magasin doit bien évidement s’étaler 24h sur 24, sans interruption. Se produisant à n’importe quelle heure, les cambriolages n’autorisent aucune heure où votre vidéosurveillance ne fonctionne pas ou fonctionne de manière moins efficace. La qualité des images rendues de nuit par vos caméras doit donc être un élément important lors de votre choix de système de protection. Vous avez le choix entre des caméras possédant des lampes intégrées qui éclairent la zone qu’elles surveillent, et des caméras à vision nocturne qui captureront des images nettes sans qu’elles aient besoin de lumière.

 

Certaines caméras sont conçues pour détecter un changement de nature de luminosité, et donc de détecter la nuit. En mode nuit, elles se mettent alors à fonctionner différemment et fournissent des images en noir et blanc, très nettes.

 

Caméra-LED-à-vision-nocturne

 

D’autres caméras possèdent des LED dont le rôle est d’éclairer la zone à filmer lorsque la luminosité est trop faible. Certaines possèdent des capteurs qui font varier l’intensité des LED selon la lumière. Ces caméras ont l’inconvénient d’être peu discrètes et d’attirer l’attention. Vous devez également veiller à ce que les LED éclairent à la bonne distance, et que la zone filmée en plein jour sera assez proche pour rendre des images assez éclairées de nuit.

 

Les caméras tube sont en général plus performantes que les caméras dôme pour ce qui est de la vision de nuit. Les caméras dôme sont conçues pour être discrètes et solides, protégées par des boîtiers de verre. Elles sont donc soumises à des contraintes de place. Les caméras tube sont plus libres et évoluent dans un boîtier qui autorise plus d’électronique. Leur vision nocturne s’étale donc parfois jusqu’à 100m alors que la vision nocturne des caméras dôme excède rarement 50m.

La focale de votre caméra de vidéosurveillance est un des éléments principaux de votre système de protection. En effet, c’est elle qui va déterminer ce que vous voyez réellement, l’image qui vous est rendue et donc la zone couverte par votre protection. Cette focale vous permettra d’obtenir des images plus ou moins larges ou plus ou moins ciblées, et donc d’adapter votre surveillance à une pièce, un besoin ou un danger. Assez techniques, les focales doivent être connues par un propriétaire désireux de protéger son domicile ou son magasin. Le choix de cette pièce est presque aussi important que le choix du type de caméra que vous installerez. Voici les tailles de focales et les tailles des zones qu’elles surveilleront.

 

  • Les focales de 2.1 mm filment une scène de 14 m à 6 m de distance.
  • Les focales de 2.8 mm filment une scène de 14 m à 8 m de distance.
  • Les focales de 3.6 mm filment une scène de 14 m à 10 m de distance.
  • Les focales de 6 mm filment une scène de 14 m à 20 m de distance.
  • Les focales de 12 mm filment une scène de 10 m à 25 m de distance.

 

Objectifs de caméras à focales fixes

 

Les valeurs exprimées ci-dessus montrent que la taille de la zone filmée est de plus en plus petite au fur et à mesure qu’elle se trouve loin de la caméra. Ces zones, filmées par les focales de grandes tailles doivent être très prudemment choisies et visées. Les caméras qui en possèdent doivent être installées avec minutie puisqu’elles ne permettront pas de voir ce qui se passer dans leur environnement immédiat. Les caméras équipées de focales de petites tailles filmeront une zone étendue dans laquelle vous serez sûrs de détecter tout ce qui se passe. La qualité de vos images sera cependant détériorée si vous être amenés à zoomer lors de l’utilisation des images après une éventuelle intrusion.

Un chapitre souvent ignoré de la vidéosurveillance est celui de la réglementation qui encadre cette pratique de plus en plus courante. Étant devenue primordiale et dans les cas des magasins, inévitable, la vidéosurveillance se banalise parfois au détriment des lois qui y sont associées. Le respect du cadre réglementaire dans lequel évoluera votre protection est pourtant non seulement important pour que celui-ci ne soit pas enlevé à la moindre plainte d’un client ou d’un passant,    mais surtout pour que les images que vous en retirez soient exploitables en cas de cambriolage, de vol ou de braquage.

 

Déclarer son système de vidéosurveillance

 

Votre système de vidéosurveillance doit obligatoirement être accompagné d’une déclaration au CNIL, comportant les raisons de cette installation, sa description et le type d’enregistrement des images tournées. Ainsi, même un système de vidéosurveillance privé comprenant un petit nombre de caméras et servant uniquement à la surveillance de biens personnels, doit être déclaré pour fonctionner légalement. Les particuliers doivent également veiller à ce que leurs systèmes de vidéosurveillance ne filment pas la voie publique ou la rue. Il est impératif de de contenir sa surveillance à votre propriété. Toute caméra filmant la voie publica devra, elle, être déclarée en préfecture.

 

 

Attention à la surveillance des lieux accueillant du public

 

Pour ce qui est des lieux accueillant du public (magasins, parcs, pharmacies, etc.), la législation vous impose de déclarer votre système de vidéosurveillance à la préfecture. Joignez à cette déclaration un document CERFA précisant les points d’installation de vos caméras, leurs rôles, et la signalétique que vous avez choisis d’utiliser. Cette déclaration sera à renouveler selon les règles de chaque préfecture.

 

Ne gardez pas vos images trop longtemps

 

Les images du public ou de la voie publique que vous filmez ne peuvent être gardées que pendant un certain délai. Celui-ci varie entre 7 et 30 jours selon les préfectures. Veillez-donc à vous en informer dès l’installation de votre système de vidéosurveillance.

Une fois prise la décision de surveiller son magasin aux moyens d’un système de vidéosurveillance, reste à choisir le type de caméras que vous désirez installer pour vous assurer la protection la plus complète. Le choix de vos caméras arrêté, une dernière étape consiste à choisir les objectifs que vous désirez les voir porter. Cette étape est très importante et détermine grandement l’efficacité de votre future protection. L’image qui sera retirée de ce choix dépendra de vos besoins et de la vulnérabilité de chaque espace de votre magasin. Comment, alors, choisir sa focale selon l’emplacement de votre caméra ?

 

Les focales

Les focales des caméras de vidéosurveillance varient entre 2,5mm et 100mm. Les focales proches des 2,5mm fournissent des images à grand-angle qui permettent de surveiller des espaces larges ou de passage, comme un hangar ou un parking par exemple. Celles s’approchant des 100mm ont un champ beaucoup plus étroit, qui ne vous permettra que de tirer des images d’espaces exigus ou de zones précises comme des couloirs ou encore comme un coffre-fort par exemple.

 

 

Quelle focale pour quelle pièce ?

Vous devez alors peser le pour et le contre dans votre choix d’un champ très précis et de très bonne qualité, ou d’un champ plus large mais où la qualité se brouillera lors d’un zoom ou d’une utilisation approfondie des images. Une focale de 2,5mm devra être installée pour surveiller des espaces dégagés, où aucun détail n’a d’importance. Le passage sera détecté mais ne pourra aboutir sur aucune reconnaissance d’un objet ou d’une plaque d’immatriculation. Les focales plus grandes devront être installées dans des espaces confinés comme juste au-dessus d’une porte étroite ou dans un recoin du magasin. Elles permettront de lire le moindre détail et de reconnaitre un visage parfaitement.

 

Quoi qu’il en soit, le mieux est de mélanger les caméras équipées d’objectifs à focales petites et grandes dans son système de vidéosurveillance. Une alternative plus chère mais efficace, est celle du choix d’installer des objectifs à focale variable, qui zoomeront si besoin et s’adapteront automatiquement à la situation.

petit logo videosafe

3 rue Robert Foulon
95360 Montmagny
France
 

Site internet

Plan du site