installation caméra

Le RGPD ou « Règlement général sur la protection des données » est le règlement qui sert de base à la protection des données personnelles au sein de l’Union Européenne. Ce règlement, tant attendu par beaucoup dans un contexte où la masse de données que chacun voit partir sur le nette grandit de jour en jour, vise à définir le cadre dans lequel certaines pratiques qui touchent à la manipulation de vos données personnelles s’inscrivent. La publicité, le marketing, mais aussi les informations de recensement sont vouées à respecter ce règlement. La surveillance n’échappe pas à la règle. Peu de gens savent que la vidéosurveillance est en partie régie par cette règle, ce qui peut poser des problèmes juridiques parfois graves. Voici certaines règles qui imposent des limites à la vidéosurveillance.

 

Il est interdit de posséder des images d’individus indéfiniment

Lorsque vous vous équipez d’un système de vidéosurveillance, vous devez faire très attention à votre stratégie de suppression des images capturées. En effet, celles-ci ne peuvent être gardées indéfiniment. Ce délai est en général fixé par la préfecture, donc informez-vous avant d’installer un système de vidéosurveillance.

 

panneau d'information sur la vidéosurveillance

 

Il est obligatoire d’informer de la possibilité d’apparaître dans un système de vidéosurveillance

Dans le cas d’une surveillance de magasin ou de commerce, un système de vidéosurveillance doit obligatoirement être précédé d’un signe qui informe les clients du fait qu’ils soient potentiellement filmés. Une absence de panneau pourrait vous empêcher de faire valoir vos images en cas de braquage par exemple.

 

Les images restent accessibles à tous

Les images capturées peuvent être demandées par tous, si celles-ci ne contiennent pas d’éléments probants pour une éventuelle enquête. Les images que vous demandez ne doivent pas non-plus montrer d’autres individus, sans que ceux-ci aient explicitement donné leur accord concernant la récupération de ces images.

 

Les systèmes de vidéosurveillance sont très fiables, efficaces, et vous garantissent une protection complète. Les systèmes proposés sur le marché sont de plus en plus évolués et disposent de fonctions de plus en plus utiles, associées à des caméras capturant des images dont la résolution est de plus en plus précise. Malheureusement, le nombre de braquages et le niveau de préparation des cambriolages croît parallèlement à l’avancée technique en matière de protection. C’est pourquoi installer des annexes à votre système de vidéosurveillance, tels qu’un système d’alarme par exemple, peut être d’une grande utilité. Quels sont les avantages d’installer un système d’alarme en plus de votre système de vidéosurveillance ?

 

Leur pouvoir dissuasif

Le pouvoir dissuasif des systèmes d’alarme est énorme. En effet, le bruit strident suffit souvent à faire fuir les cambrioleurs ou les braqueurs. En plus de prévenir l’entourage, le bruit et si fort qu’il devient insupportable, même pour des braqueurs déterminés.

 

C’est un système autonome et fiable

Si vous installez votre système d’alarme de manière indépendante, les malfaiteurs ne pourront pas le désactiver en même temps que le système de vidéosurveillance. Il y a donc de grandes chances qu’au moins un des deux systèmes joue son rôle dans le cas où les cambrioleurs tentent de désactiver votre système de protection.

 Photo d'un boîtier d'alarme

 

Le coût de votre assurance en sera réduit

Les assurances sont friandes des systèmes d’alarme sonores. En effet, ils sont si efficaces qu’elles proposent des prix très intéressants aux domiciles et aux magasins qui disposent de ce type de protections.

 

Ce sont des systèmes faciles à utiliser et à installer

 

Ces types de systèmes ne sont en général constitués que d’un dispositif sonore et d’un boîtier de contrôle. Ce sont donc des systèmes peu chers, faciles à installer, faciles à utiliser et à programmer, et surtout qui ne demandent que peu d’entretien.

Un des principaux problèmes lorsqu’il s’agit de la vidéosurveillance est l’exposition à la lumière des caméras qui constituent votre système. En effet, la lumière est le prérequis absolu pour obtenir de belles images, que ce soit avec des caméras de vidéosurveillance ou avec votre téléphone portable. Dans la surveillance d’un domicile par exemple, cette difficulté se matérialise par le fait que vous ne pouvez pas laisser une lumière allumée en permanence dans les pièces que vous surveillez. Dans le cas de la vidéosurveillance en extérieur, le problème est encore plus parlant.

 

La plupart des délits de cambriolages étant effectués de nuit, la vidéosurveillance a développé des technologies permettant de remplir un rôle de protection dans n’importe quelle condition de luminosité. Des caméras infra-rouge ont commencé à être installées. Ces caméras n’étant efficaces que de nuit, ce sont les caméras nuit / jour qui se sont imposées sur le marché.

 Caméra de vidéosurveillance jour / nuit

Une bonne qualité de jour comme de nuit

L’avantage de ces caméras est de combiner la possibilité de filmer de nuit et de jour dans une seule et même caméra. Une caméra est équipée à la fois d’un système optique classique permettant de rendre de très belles images de jour, et à la fois d’un système de vision nocturne, soit infrarouge, soit d’inversion de couleur effectuée à posteriori.

 

Des caméras diverses et adaptables

Ces caméras prennent la forme de caméras classiques aisément installables et insérables dans un design extérieur ou intérieur. Elles peuvent être équipées d’accessoires tels que des boitiers étanches protecteurs, de détecteur de mouvement, etc. Les images qu’elles rendent peuvent également s’adapter à vos besoins puisqu’elles peuvent fournir des images en noir et blanc de jour comme de nuit, ou des images en couleur la journée et en noir et blanc la nuit.

Lorsqu’on parle de vidéosurveillance, il est plus courant d’entendre parler de CCTV que de CCDP. Cependant, les systèmes CCDP sont aussi utilisés que les CCTV. Ces deux types de systèmes de vidéosurveillance ont des différences fondamentales qui distinguent leurs utilisations. Adaptés à des besoins différents en protection relatifs à la configuration des lieux, à ce qui doit être détecté et à la taille de l’objet surveillé, ces deux systèmes ont prouvé tant l’un que l’autre leur utilité et leur efficacité. Quelles sont les différences entre un système CCDP et un système CCTV ? 

 

Les systèmes CCDP

En français, CCDP signifie « circuit fermé de photographie numérique ». Ce sont des systèmes composés de caméras très performantes et rendant une résolution d’image parfois très élevée, organisées de manière assez individuelle puisque les images capturées sont enregistrées et stockées pour être visionnées par la suite. Les images capturées sont de très bonne qualité et permette une utilisation et une modélisation fine à postériori. Ces caméras permettent par exemple de reconnaitre un visage, de lire une plaque d’immatriculation ou de reconnaître un objet volé.

 caméra de type CCDP

 

Ce type de système convient donc si vous désirez un niveau de détails important et si vous ne comptez pas avoir d’opérateur de moniteur ou de visionneur d’image en direct, comme c’est nécessaire dans le cas des systèmes CCTV.

 

Les systèmes CCTV

Les systèmes CCTV sont conçus pour pouvoir empêcher un acte avant qu’il soit commis. Il est constitué de caméras à champs larges, conçues pour pouvoir détecter un mouvement ou un comportement suspect. Souvent contrôlables à distance ou équipées de zoom automatiques, elles sont généralement reliées à un ou plusieurs moniteurs.

 

Ces caméras sont donc à privilégier dans le cas où vous désirez détecter un acte avant qu’il soit commis comme empêcher un vol dans un magasin par exemple. Pour se faire, vous aurez besoin d’un visionneur de moniteur permanent.

 

 

petit logo videosafe

3 rue Robert Foulon
95360 Montmagny
France
 

Site internet

Plan du site